Les jeunes : tous futurs veggie ?

les jeunes seront-ils tous veggie ? Quelle est la perception des jeunes vis-à-vis de l’alimentation végétarienne ou vegan ? Combien d’entre eux envisagent de changer leurs modes de consommation ? Un enquête* mené auprès de 3 435 jeunes.

Les jeunes, tous futurs veggie ? Une enquête Diplomeo répond à nos questions sur L'Atelier Green

Végétariens, végétaliens, vegans… la société est chamboulée par le régime sans viande. Mais qu’en pensent les 16-25 ans ? Sont-ils animés par une envie de restreindre les protéines animales ? Le végétarisme leur semble-t-il être le mode de consommation de demain ? Zoom sur la parole aux jeunes.

Les jeunes ne mangent pas de tout

Lorsque l’on demande aux jeunes s’ils « mangent de tout », 68% d’entre eux répondent par l’affirmative. Les 32% restants ont donc quelques restrictions alimentaires :

  • la problématique du goût : 17% de ces jeunes n’apprécient pas certains aliments.
  • le fait d’avoir adopté un régime particulier : 11% sont végétariens, végétaliens, pesco-végétariens, ou encore vegans.
  • les convictions religieuses : 2% adaptent leur repas en fonction.
  • les raisons de santé : 2% sont allergiques ou ne peuvent pas se permettre de consommer certains produits.

Les « non-végétariens », tentés de franchir le cap

La majorité des jeunes consomment de la viande, mais cela ne veut aucunement dire que ces derniers ferment les yeux sur la condition animale ou autres problématiques sanitaires et environnementales. 47% des sondés n’ayant pas fait le choix d’une alimentation végétarienne ont d’ailleurs envisagé réduire leur consommation de viande. Les raisons sont multiples :

  • 54% des jeunes interrogés y ont songé pour la protection des animaux.
  • 49% pour la préservation de l’environnement.
  • 43% pour des raisons de santé.
  • 21% en raison des récents scandales alimentaires.

Quand bien même ces derniers ne se sont pas décidés à adopter un régime sans viande, 28% d’entre eux sont potentiellement prêts à cesser d’être omnivores :

  • 10% des sondés pensent devenir un jour végétarien ou vegan.
  • 18% ne savent pas s’ils le deviendront un jour.

Les omnivores, ces amoureux de la viande…

Les jeunes interrogés respectent les personnes ayant banni la viande de leur quotidien : 41% d’entre eux trouvent que c’est une démarche respectable, même s’ils ne peuvent pas affirmer pouvoir le faire eux aussi. Et si ces derniers n’ont pas choisi de vivre en mode « veggie », leurs justifications sont les suivantes :

  • 67% n’ont pas changé de régime alimentaire car ils ne peuvent pas se passer de viande.
  • 25% estiment qu’être végétarien est trop contraignant socialement.
  • 25% trouvent la vérification de la composition des aliments trop pénible.
  • 18% ont peur d’avoir des problèmes de santé.

Veggie, oui et alors ?

Il semble loin le temps où les végétariens passaient pour des marginaux ! Désormais, pour beaucoup de Français, adopter un régime sans viande n’a rien de surprenant ou d’inquiétant. D’ailleurs, d’après les jeunes végétariens et vegans interrogés, la décision de changer de mode de consommation a été plutôt bien accueillie par leur entourage :

  • 57% de ces jeunes considèrent que leur famille a été compréhensive face à ce choix.
  • 25% des interrogés disent que leur famille a mal réagi au départ, mais a fini par accepter leur décision.
  • 66% des sondés nous apprennent que leurs amis ont été compréhensifs.

Et si ce régime est légitimé par la société, l’absence de réelles contraintes y est pour beaucoup :

  • 80% des veggie estiment ne pas être contraints au quotidien.
  • 91% des personnes trouvant ce régime contraignant soulignent la difficulté à suivre leurs amis ou leur famille lors des repas.

Entre régime omnivore et veggie, le coeur des jeunes balance… Un jeune sur 10 a déjà adopté un régime sans viande, mais au vu des intentions des 16-25 ans, il y a fort à parier que ce nombre augmente nettement au cours des prochaines années ! 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

*Consultez l’étude complète et les infographies

Partager

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires